Présentation

Située à Lyon-Villeurbanne, en bordure du Parc de la Tête d'Or, à proximité de la Cité Internationale et à quelques minutes de la Part Dieu, la Cité des Antiquaires réunit en permanence 100 professionnels dans une architecture contemporaine de 4.000 m² sur deux niveaux.
Ici, le classique côtoie l'insolite, une grande variété de meubles et d'objets d'art reflétant la personnalité et le goût de chacun à travers toutes les époques.

Horaires d'ouverture

  • OUVERT JEUDI, SAMEDI, DIMANCHE 
    de 10h à 19h sans interruption
  • VENDREDI SUR RENDEZ-VOUS

Adresse

117 Boulevard de Stalingrad – 69100 Lyon-Villeurbanne
- TEL. (33) 04 72 69 00 00
- FAX (33) 04 83 07 59 67
citedesantiquaires@wanadoo.fr
www.cite-antiquaires.fr

 

 

 

 

Dès le 19ème siècle, il y eut la Place Rivière et son pittoresque Marché aux Puces que tous les Lyonnais amateurs d'objets anciens, chineurs du dimanche, amoureux d'insolite connaissaient bien...

Il était là, dans le quartier de la Tête d'Or – aujourd'hui le Tonkin – en bordure du Parc, à Villeurbanne, à la frontière de Lyon.

En 1967, un chineur lyonnais – Maurice Bramy – y installe un entrepôt qu'il divise en plusieurs stands. Devant le succès de cette initiative, il occupe alors une ancienne usine et très vite, le « Marché Bramy » s'agrandit et 150 stands voient le jour.

Un regroupement de marchands s'effectue en 1970 et prend le nom de « Association Stalingrad ». Ce marché prend alors une place de leader au plan européen, après Paris et Londres.

Mais, dès les années 1982-1983, il faut se rendre à l'évidence... la « Brocante Stalingrad » va devoir disparaître... En effet, le quartier du Tonkin, après une importante transformation, est en passe de devenir un quartier ultramoderne avec immeubles d'affaires, bureaux et habitations résidentielles. La « vieille » brocante – frappée d'alignement – croit vivre ses dernières heures...

C'est alors qu'en 1985, après une enquête de notoriété, l'Association Stalingrad décide de rebondir : adopter une autre image, créer un nouveau décor, se doter d'un outil de travail performant pour s'adapter au marché européen de demain.

L'appellation « Brocante Stalingrad » est abandonnée au profit de « La Cité des Antiquaires ».

Aujourd'hui, toujours dans le même quartier, une centaine de boutiques sont réunies dans une architecture contemporaine de 4.000 m² et font le bonheur des collectionneurs et amateurs d'objets d'art.